Ep. 27 : Facebook Ads : 4 annonces en septembre 2020

Ep. 27 : Facebook Ads : 4 annonces en septembre 2020

Épisode 27

Facebook Ads : 4 annonces en septembre 2020

En septembre, de nombreuses annonces ont été faites par Facebook. Pour vous aider à mieux digérer ce volume d’information, Antoine Gagné et Antoine Dalmas ont retenu 4 informations qu’ils jugeaient pertinentes pour vous : - La limite des publicités par page; - IOS 14 et Audience Network; - Paid Online Event; - Publicité Téléphonique.

Guide : https://bit.ly/35H5edI

L'équipe de J7 Media


"This episode is only available in French"


Itunes

Spotify

Deezer

RadioPublic

---------------------------



Social Selling "Le chiffre phare de ce webinaire est qu'une campagne qui sortait rapidement de la phase d'apprentissage, pouvait espérer voir une amélioration de plus de 17 % dans ses résultats et une diminution de 15 % du coût part-acquisition."


Mon nom est Antoine Gagné, au nom de toute l'équipe de J7 Media, je suis très content de vous avoir avec nous aujourd'hui pour un nouvel épisode de Social Selling.


À la fin août 2020, Facebook a annoncé plusieurs nouveautés sur sa plateforme.


Parmi elles, on compte le nombre maximum de publications Facebook par page, les changements qu'on doit s'attendre au niveau du "tracking" face à la mise à


jour IOS 14 ou encore l'achat de billet pour des événements qui pourront se faire à même Facebook.


Maintenant habitué au podcast Social Selling, Antoine Dalmas, analyste en publicité Facebook chez J7 Media est avec moi aujourd'hui.


Antoine, ça a été un mois chargé en termes de nouveauté pour Facebook.


Salut Antoine et salut à toutes les personnes qui nous écoutent.


Effectivement, ça a été un mois très chargé


et comme on en a discuté, on a dû carrément sélectionner disons, trois à quatre "news" pour pas trop vous noyer dans l'information, et ces quatre "news" du coup, on va en discuter ensemble, j'espère que vous en tirerez quelque chose de bénéfique pour votre propre compte.


Donc allons-y, numéro un, je pense que c'est lui qui a fait le plus de bruit dans les dernières semaines : Facebook a annoncé qu'à partir de février 2021 si je crois bien, certains comptes, certaines pages Facebook vont avoir des limites de publicité Facebook par page puis ça fait quand même du sens si on se fie un petit peu au Power5 et à


toutes les initiatives qu'ils ont faites dans les dernières années.


Ouais, exact. Tu as raison de dire que ça fait beaucoup de bruit. On en a parlé sur LinkedIn notamment et je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait un engouement autour de cette "news", mais c'est vrai.


Alors c'est intéressant parce qu'en fait, le titre fait plus peur que la réalité.


Donc, Facebook comme on le sait, sait qu'un nombre d'éléments actifs dans une campagne peut donner de mauvais résultats.


Et comme tu l'as mentionné, dans le Power5, il conseille toujours d'avoir le moins de campagne, d'audience et de publicité par compte.


Un webinaire de Facebook sorti récemment, donc la semaine dernière il me semble , c'était jeudi dernier, expliquait le fonctionnement de la phase d'apprentissage sur les campagnes.


Le chiffre phare de ce webinaire est qu'une campagne qui sortait rapidement de la phase d'apprentissage, pouvait espérer voir une amélioration de plus de 17 % dans ses résultats et une diminution de 15 % du coût part-acquisition, ou du CPA pardon.


C'est dans ces conditions que le 21 février 2021, Facebook appliquera des limites de publicité active ou en examen, par page.


Et c'est là que je vais faire redescendre la pression : les limites sont très élevées, c'est-à-dire qu'ayant géré un très grand nombre de comptes, je n'ai jamais vu autant de publicités actives au même moment.


On parle quand même de deux cent cinquante publicités pour des petites pages qui dépensent moins de 100 000 $ dans le mois à vingt mille publicités pour les pages majeures, là on parle d'un budget de plus de 10 000 000 $ par mois.


Donc, au final tu regardes ça, pas que c'est une tempête dans un verre d'eau, mais bref, on a des limites, mais je pense que c'est davantage un symbole, c'est de dire : ça c'est notre première initiative, mais là, faites-nous confiance, le Power5, laissez de la place à l'algorithme, ça fonctionne et des initiatives comme ça, ça ne sera pas la dernière. Il va y en avoir d'autres par la suite.


Peut-être que Facebook éventuellement risque de même réduire ce nombre de publicités là.


Tout à fait. Selon moi, je pense que Facebook lance cette règle pour trois choses.


Déjà certains annonceurs abusent clairement des publicités et Facebook veut leur garantir la meilleure expérience possible avec la plateforme, et c'est une manière du coup de la garantir puisque ces annonceurs devront repenser leurs comptes.


La deuxième, c'est aussi peut-être pour tester la réaction des annonceurs parce que si tu te souviens bien Antoine, le CBO devait être obligatoire cette année ou fin d'année 2020, et finalement, ils ont fait marche arrière, et très certainement par la pression de certains annonceurs qui ne voulaient pas perdre leur liberté.


Donc, on pourrait s'attendre à ce que cette limite continue de descendre comme tu viens de dire, si tout le monde y trouve son compte.


Maintenant la dernière, et c'est vraiment l'hypothèse la plus personnelle et certainement la plus réfutable je pense, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a un lien avec les emplacements parce que nous savons que Facebook et Instagram cherchent toujours des nouvelles fonctionnalités.


Tu le sais parce que tu as reçu récemment un spécialiste d'Instagram qui t'en parlait aussi.


Donc ils cherchent tout le temps de nouvelles fonctionnalités pour mettre de la publicité par la suite, et diminuer globalement les publicités actives pourrait être une manière de diminuer le volume de publicité qui ne peuvent pas être diffusée.


Et d'ailleurs c'est encore plus probable lorsqu'on regarde la "news" suivante.


Ouais regarde, je pense qu'on va en parler puis la prochaine nouvelle est assez...


Celle-là je trouve que la nouvelle de IOS qu'on va discuter est encore plus impressionnante, mais peut-être juste pour finir, "closer" un petit peu ce point au niveau du nombre de publicités actives par page, c'est vrai, on le redit et on va le redire encore : le "newsfeed" est chargé.


Le "newsfeed" est chargé, il y a beaucoup de contenu que les gens vont publier là-dessus, donc il y a beaucoup de publicité également que les gens vont publier là-dessus.


De plus en plus, Facebook essaie de trouver des placements différents.


Vous l'avez certainement vu récemment si vous avez regardé des vidéos sur Facebook.


De plus en plus de publicité s'intègre dans ces différentes vidéos-là.


Il y a de la publicité qui s'intègre sur le Marketplace de Facebook, de la publicité qui s'intègre sur les différentes plateformes qu'Instagram va posséder également.


Donc à un certain point, si on voit que la plateforme essaie toujours de trouver des nouveaux endroits pour distribuer de la publicité, c'est qu'à un certain point un moment donné, l'inventaire est maximisé.


Ils ont plus assez de place pour l'inventaire pour mettre davantage de publicité donc oui, peut-être que l'assomption que tu fais aujourd'hui de dire "tout ça est très chargé, on essaie de trouver une manière de réduire ça", c'est peut-être également pour cette raison-là qu'ils font ça.


Ouais. Je pense que l'avenir nous le dira et comme je te dis, c'est d'autant plus probable que ça soit le cas parce que sur la seconde "news" sur laquelle on va parler, c'est IOS 14 et Audience Network comme tu en as parlé tout au début de l'introduction.


Donc là en fait, tout commence chez Apple qui annonce qu'IOS 14 va sortir et qui annonce en fait les futures fonctionnalités.


Évidemment, quand on parle d'Apple maintenant, on parle de protection des données.


C'est tellement poussé qu'avec IOS 14, lorsqu'une application vous demande si elle peut accéder à vos photos, par exemple Facebook.


Apple vous permet de ne donner accès qu'à certaines photos et non pas à la librairie entière.


Donc maintenant, quel est le problème?


Je vais vraiment essayer de faire simple et si jamais il y a des développeurs ou vraiment des initiés à ce genre de technologie qui nous écoute, soyez indulgents s.v.p., j'ai vraiment simplifié au maximum.


Donc, maintenant on revient. Lorsque vous visitez Facebook et Instagram sur mobile, la plateforme vous attribue un identifiant unique et anonyme qui s'appelle le IDFA pour IOS.


Sur Android, c'est un autre nom.


Si vous vous baladez avec cet identifiant sur une application ou un site qui fait partie du Audience Network de Facebook, alors cette dernière vous montrera des publicités en rapport avec vos centres d'intérêt sur Facebook.


Avec IOS 14, les applications, comme je vous ai dit, seront obligés de demander des autorisations et notamment, de demander l'autorisation aux utilisateurs pour collecter cette information, donc le IDFA, et donc de leur permettre du coup de faire de la publicité intelligente par la suite.


Le problème est que si on leur demande l'autorisation, s'ils refusent, alors tout le système de Google et Facebook sur la publicité mobile IOS tombe à l'eau et du coup, Facebook prévoit que son Audience Network soit très secouée.


Je pense peut-être faire une petite parenthèse pour les gens qui nous écoutent aujourd'hui, Antoine.


Audience Network, pourrais-tu donner un aperçu pour les gens qui ne seraient pas nécessairement certains de ce que c'est ? Qu’est-ce que le Audience Network?


Alors, le Audience Network en fait, ce sont toutes les applications mobiles ou les sites internet qui ont conclu un partenariat avec Facebook comme d'autres peuvent en conclure avec Google pour recevoir des publicités, donc de Facebook ou Instagram provenant justement de personnes qui se baladent sur Instagram et qui ensuite vont sur une application.


Et en fait, très simplement, le Audience Network, ce sont toutes ces applications qui vont communiquer avec Facebook et Instagram, de sorte que l'information circule, de quels sont leurs centres d'intérêt, qu'est-ce qu'ils ont visité auparavant, pour faire de la publicité la plus intelligente et la plus performante possible.


Effectivement, ça fait partie de l'inventaire de placements de publicités sur Facebook donc, si vous avez déjà disons visité un site web, et que vous lisiez disons un article de blogue, peut-être qu'à un certain point en lisant l'article de blogue vous avez vu à un certain point une publicité, littéralement une publicité Facebook que vous avez vue, la publication et le visuel, et c'est ça littéralement une publicité qui est placée sur le Audience Network.


Exact, et quand je dis "tombe à l'eau", je vais expliquer un peu mieux.


C'est que si vous avez par exemple, si vous visitez un site qui vend, je ne sais pas, des tracteurs, c'est le premier mot qui me vient à l'esprit, qui vend des tracteurs et ensuite, que vous allez sur Facebook, toujours avec votre IOS, Facebook saura incapable de savoir que vous avez fait ça et ne saura pas que vous avez un intérêt pour les tracteurs, donc ne vous montrera pas cette publicité.


Par contre, cela ne lui empêchera pas de montrer d'autres publicités, c'est juste que le format intelligent sera annulé en fait, tout simplement.


Si vous faites de la publicité Facebook, vous vous êtes sûrement déjà posé la question suivante : comment j'augmente pour budget publicitaire sans impacter mon coût d'acquisition?


Chez J7 Media, on gère près de 1 000 000 $ de publicité Facebook par mois et on a décidé de vous faire un guide complètement gratuit de plus de vingt pages vous montrant comment amener vos campagnes de 0 à 1 000 $ par jour sur Facebook.


Pour le télécharger, rendez-vous à l'URL suivant : experts.j7media.com/socialselling Le lien est également dans les notes de l'épisode.


De retour à la discussion en cours.


On l'a vu dans les communications qu'on a reçues de Facebook dans les derniers jours, ils ont utilisé les termes en disant spécifiquement qu'ils pensent que le Audience Network va être excessivement moins performant pour les propriétaires d'application mobile.


Donc pour qu'ils utilisent des termes forts comme ça, faut s'attendre, puis qu'est-ce que ça veut dire "excessivement important" pour faire simple, ça veut dire que la précision de vos données reliées à vos campagnes va être drastiquement impactée, dans le sens que la publicité que vous allez faire pour disons, on va prendre l'exemple : un téléchargement d'application.


Si disons, avant vous aviez un coût par application mobile que ça coûtait 2 $


chaque fois que vous génériez quelqu'un qui téléchargeait votre application, bien par la suite quand tout ça va être implanté, ça risque encore de coûter 2 $, mais sachant que les données des utilisateurs que vous ciblez vont être pas nécessairement transférées à Facebook de la même manière que par le passé, vous allez peut-être voir dans votre gestionnaire de publicité Facebook que votre coût par application va vous coûter 5 $, même si votre campagne performe quasiment autant qu'auparavant, mais le degré de précision ne sera pas au rendez-vous et le degré de ciblage du même coup.


Donc, également ça risque peut-être d'impacter la qualité de vos campagnes.


Exact. Bon après, entre temps, IOS 14 a été publié ce vendredi ou ce week-end il me semble, et Apple a annoncé que la mécanique pour demander l'autorisation du IDFA était pas encore au point et était retardée.


Donc pour l'instant, Facebook peut commencer à collecter le IDFA sur IOS 14, mais selon moi, il va falloir s'attendre à ce que Apple ne fasse pas marche arrière sur ce genre d'annonce.


Ça fait plusieurs années pour moi qu'ils investissent dans cette stratégie de protection des données, en terme d'image aussi.


Et je vois difficilement Facebook et Google arriver à faire pression sur eux, parce qu'Apple ne vit pas de la publicité.


Donc à moins qu'ils fassent le choix de "boycotter" IOS comme Android l'avait fait avec Huawei, je sais pas très bien comment ils peuvent arriver à bien travailler ensuite dans le futur.


On le verra dans le mois et les années à venir je dirais.


Donc il y a un peu, on pourrait le dire comme ça, on a un peu de répit parce que tout ça n'est pas implanté directement.


On enregistre le podcast le 21 septembre 2020, donc ça risque peut-être de s'implanter au cours de la fin de l'année, début de l'année prochaine, mais bref, à garder en tête spécifiquement pour les gens qui sont dans le volet des applications mobiles.


Nouvelle numéro 3 Antoine, qui fait encore une fois énormément de sens dans tout ce qu'on a pu discuter dans les derniers podcasts Social Selling : du Facebook Shop, des transactions à même la plateforme Facebook.


Facebook maintenant va donner la possibilité aux annonceurs de pouvoir vendre des billets pour des événements littéralement à même la plateforme.


Ouais, en quelque sorte.


En fait, avec le confinement et la distanciation sociale, Facebook a vu le nombre de "live" doublé en mars comparé à l'année passée et en réponse à cette tendance grandissante, Facebook a annoncé que dorénavant, les pages pouvaient très bien créer des événements en ligne payants et que le paiement se ferait directement via Facebook, alors je n’aurai pas à penser à créer cette fonctionnalité.


Je pense que c'est possible lorsqu'on a les chiffres sous les yeux, donc Facebook en l'occurrence, et c'est une très bonne chose aussi parce que ça permet à des "business" de s'adapter facilement à la situation.


Le Canada d'ailleurs, la Belgique, la France et les États-Unis sont éligibles à cette fonctionnalité si ça vous intéresse.


Je pense que c'est très intéressant pour les gens qui vendent, disons, des cours en ligne, qui vendent, disons, un [inaudible] de leur cours après un "live."


Souvent les gens vont faire un "live" pour présenter un cours spécifique qui va être une partie de leur cours principal et par la suite ils vont demander aux gens de passer à l'action suivante en achetant directement le cours.


Ce qui est intéressant, moi je veux deux trucs là-dessus.


De un, la capacité de l'utilisateur d'acheter plus facilement, c'est toujours plus facile de rester à même la plateforme et deux le niveau de précision éventuellement qui va venir de cette donnée-là.


Donc si la transaction se fait à même Facebook, on peut s'attendre à ce qu'éventuellement on soit capable de faire des optimisations à même ces campagnes-là, des campagnes de "paid online events" qu'on va optimiser en achat et le degré de précision de ça encore une fois va être encore plus élevé, sachant que la personne ne sort pas de la plateforme.


Donc je trouve que ça fait énormément de sens, ça continue avec la même vision que Facebook a depuis plusieurs mois, plusieurs années de garder l'utilisateur sur sa plateforme de A à Z au niveau de son cycle d'achat et j'ai bien hâte de voir comment tout ça va évoluer spécifiquement au niveau du gestionnaire de publicité, comment on va pouvoir créer des campagnes autour de ça.


Comme tu le dis, et de toute façon on s'attend à ce que dans les mois, peut-être ou les années qui suivent, il y a aura un moment où on pourra tout acheter directement sur Facebook.


Après je trouve que ce "move" est intéressant de la part de Facebook parce que ça fait du sens avec ce que vous disiez dans votre précédent podcast à propos d'Instagram, c'est que Facebook en fait va regarder ce qui marche ailleurs ou va regarder comment les gens utilisent leurs plateformes et vont s'adapter.


Ils vont juste s'adapter à la demande et là c'est clairement ce qu'ils ont fait.


Ils ont vu qu'il y avait plein de "coachs" qui étaient un peu sur le carreau, qui faisaient des "lives", peut-être même des groupes de musique je pense et des marques en tout cas, et ils se sont adaptés, ils ont proposé justement une alternative payant pour que justement, ces pages et ces marques continuent de vivre malgré la situation actuelle.


Définitivement, ça s'applique.


On a parlé de gens qui vendent des cours, des webinaires, mais comme tu l'as dit, ça s'applique tellement à des artistes pour vendre des événements "live".


Bref, c'est quand même une approche très intéressante parce qu'encore une fois, je l'ai dit, on enregistre ça en septembre 2020, on est encore dans une période très incertaine au niveau de la COVID-19, donc on sait pas encore quand les événements qu'on était supposé aller voir, des festivals de musique ou peu importe c'est quoi l'événement, si on va être capable d'y aller dans les prochains mois ou même peut-être dans la prochaine année.


Donc des alternatives comme ça encore une fois ça donne une porte de sortie aux gens qui présentement sont privés de cette source de revenus là parce que plusieurs des artistes, bien entendu, vont vivre des spectacles qui vont faire.


Dernière nouvelle Antoine, que je trouve très intéressante d'ailleurs qui s'applique autant pour des commerces en ligne que pour des commerces en briques et mortier :


un nouveau "call to action" ou du moins une nouvelle optimisation, on va dire ça comme ça, qui va se faire à l'intérieur du gestionnaire de publicité.


Ouais, exact. Alors, c'est quelque chose qu'on retrouvait déjà sur Google notamment la publicité de recherche, lorsqu'on tapait, lorsqu'on cherchait le nom d'un magasin, etc.


En fait, Facebook maintenant va nous donner la possibilité de créer des publicités téléphoniques, j'entends par là la possibilité de faire des publicités qui amène sur un appel téléphonique et non plus sur Messenger ou sur le site du client, vraiment, vous permettre d'appeler directement depuis une publicité.


Donc pour cela il faut choisir l'objectif "traffic", vous choisissez "site web" toujours au niveau des "headsets" et lorsque vous passez au niveau de la publicité, là vous cliquez sur l'onglet "destination" et vous choisissez "appel téléphonique".


Ici vous pourrez mettre votre numéro de téléphone et l'indicatif, donc je pense que ça faisait partie des publicités qui manquaient à mon sens lorsqu'on est justement à un "brick and mortar" comme tu as pu le dire et même pour des marques d'ailleurs, en tout cas sur Facebook.


Ça, juste pour être certain Antoine, en gros, l'optimisation va se faire, on va pouvoir choisir cette optimisation-là sur Facebook et on va être capable de calculer bien entendu selon la plateforme combien d'appels ont été générés suite à cette publicité-là, c'est ça?


Ouais, logiquement oui. Après sur les métriques, c'est-à-dire la longueur de l'appel, etc., pour l'instant je ne sais pas encore.


Il va falloir que ce soit testé, il va falloir que...


Il va falloir qu'on le regarde nous-mêmes d'ailleurs comme je pourrais dire.


Donc, c'est très intéressant, ça ouvre plein de portes pour de la publicité, pour des [inaudible] X ou Y.


C'est quelque chose à suivre dans les jours et les semaines à venir.


Ouais effectivement, mais je pense que c'est intéressant parce que même t'as parlé de briques et mortier, bien entendu, eux beaucoup de leur "business"


va venir sur des appels téléphoniques de gens qui vont faire des réservations ou même des demandes à savoir si le commerce est ouvert spécifiquement en ces temps, mais également pour des commerces en ligne, on le voit beaucoup là récemment avec certains de nos clients, plusieurs transactions vont se faire en ligne bien entendu, mais beaucoup de gens avant d'acheter le produit vont vouloir passer un appel, vont vouloir passer un appel parce qu'ils vont avoir simplement des questions par rapport au produit qu'ils vont acheter, peut-être parce que le produit est plus dispendieux que ce qui font habituellement, peut-être parce que le produit est un produit différent que ce qu'ils ont achetés préalablement.


Donc d'avoir cette nouvelle perspective-là


également je trouve que ça s'applique énormément pour des commerces en ligne qui ont à faire un support à la clientèle peut-être plus élevé que d'autres, je pense que ça peut être très intéressant.


Également on est capable de le suivre sur Facebook, on est capable de suivre les appels sur Facebook, mais on est capable également de suivre les achats hors ligne.


On le voit avec certains de nos comptes récemment, c'est assez impressionnant.


Ça d'ailleurs ça va être un podcast très bientôt qu'on va faire pour les gens qui nous écoutent aujourd'hui, si vous êtes un commerce qui vend en ligne, mais également en magasin, ou même qui vend seulement en ligne, mais qui a besoin de passer par un agent téléphonique, les conversions hors ligne sont un incontournable à avoir puis je pense qu'on va avoir une belle discussion là-dessus bientôt parce que c'est quelque chose qu'il y a tellement de gens qui passent à côté de ça.


Leurs publicités Facebook leur génèrent des achats en magasin, leur génèrent des achats par téléphone, mais sachant qu'ils ont pas le bon "tracking" en place, ils ne sont pas capables de voir si ces différentes initiatives publicitaires là


génèrent de l'attraction, génèrent du chiffre d'affaires pour leur entreprise.


Tout à fait, ouais.


Antoine, bien intéressant. As-tu quelque chose peut-être à rajouter avant que je te laisse filer aujourd'hui?


Non, je dirais que j'espère qu'on pourra faire effectivement de manière mensuelle ce genre de petit épisode un peu pour parler Facebook plus globalement parce que je pense que c'est toujours aussi intéressant même si vous suivez pas notamment l'actualité, bien au moins ça peut vous permettre d'anticiper peut-être certains "moves" comme on a pu voir avec l'IOS 14 et l'Audience Network.


Définitivement, et la plateforme n'a pas fini d'évoluer avec tout ce qui se passe présentement aux États-Unis avec les médias sociaux, avec les régulations qui se passent pour certaines plateformes.


Croyez-moi, il va y avoir de la nouveauté dans les prochaines semaines, dans les prochains mois.


Antoine Dalmas, merci énormément d'avoir été sur le podcast.

Tu commences à être un habitué de Social Selling et bien pour les gens qui nous écoutent, on se dit à bientôt pour un prochain épisode de Social Selling.